Aller au contenu principal

ARTICLE

PACIFIC, CARIBBEAN, EASTERN & SOUTHERN AFRICA, WESTERN & CENTRAL AFRICA

Face à une croissance démographique et à des changements climatiques rapides, les aires protégées sont essentielles pour protéger les services dont nous dépendons pour l’approvisionnement en eau propre, en nourriture, et pour nous protéger des catastrophes naturelles. Il existe aujourd’hui plus de 200 000 aires protégées dans le monde, qui couvrent plus de 13% de la surface terrestre, 6% des zones côtières mais encore très peu d’océans.

Cela ne suffit pas de créer des aires protégées. Pour que les parcs nationaux, les réserves marines, les territoires gérés par les peuples autochtones et les communautés locales, et les autres aires protégées atteignent tout leur potentiel et fournissent des services essentiels, ils doivent être gérés efficacement et pratiquer une bonne gouvernance. Une gestion efficace demande une force de travail compétente, motivée, dotée des ressources suffisantes, ayant accès aux dernières réflexions et bonnes pratiques.

Malgré le rôle essentiel joué par le renforcement des capacités pour améliorer la gestion des aires protégées, la plupart des gouvernements ne traitent pas ce sujet avec la priorité requise. La gestion des aires protégées n’est pas vue comme une profession distincte avec ses normes, qualifications et structures professionnelles propres. En conséquence, de nombreux pays n’attribuent pas les ressources nécessaires pour développer et soutenir la profession, et le personnel des aires protégées manque des compétences nécessaires pour devenir être pleinement efficace.

Pour faire face à cette situation, le renforcement des capacités sera un des thèmes du Congrès mondial des parcs de l’UICN, qui aura lieu en novembre. La Commission mondiale sur les aires protégées de l’UICN et son Programme mondial sur les aires protégées, soutenu par le Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées (BIOPAMA), ont mis au point des produits et des partenariats pour aider les pays à répondre à leurs besoins en renforcement des capacités pour les aires protégées.

L’un des principaux messages qui sera diffusé lors du Congrès est le suivant : pour améliorer les capacités des aires protégées, il peut être nécessaire d’axer les efforts sur l’amélioration des capacités individuelles des professionnels des aires protégées, mais aussi sur les capacités des organisations et des sociétés où se trouvent les aires protégées. 

Plusieurs outils sont donc élaborés et seront présentés lors du Congrès, dont :

Le Cadre stratégique pour le renforcement des capacités

Ceux qui conçoivent et réalisent les activités de renforcement des capacités sur le terrain doivent savoir situer leurs projets dans l’éventail plus large des activités mises en œuvre dans les autres secteurs. Un cadre stratégique conceptuel plus large est actuellement mis au point pour les initiatives de renforcement des capacités, qui permettra d’évaluer les besoins et les résultats au sein des secteurs et au-delà. 

Conseils pour le renforcement des capacités dans les aires protégées autochtones et communautaires

Le lancement de l’Initiative pour le renforcement des capacités des peuples autochtones et des communautés locales sera une des réalisations notables du Congrès mondial des parcs. En ce qui concerne les peuples autochtones et les communautés locales, le renforcement des capacités est axé autour du renforcement d’approches de gestion culturellement appropriées et réalisées par les communautés elles-mêmes. Ces approches favorisent l’application des connaissances traditionnelles associées aux connaissances scientifiques, et sont basées sur des relations respectueuses et équitables entre les scientifiques et les détenteurs de savoir traditionnel. 

Normes centrales de compétences

Un registre complet mondial de compétences pour le personnel des aires protégées sera lancé au Congrès. Il présente plus de 240 aptitudes spécifiques, et exigences associées en termes de connaissances (compétences) pertinentes pour le travail lié aux aires protégées dans le monde. Il couvre les principales fonctions des aires protégées et tous les types de personnes impliquées, depuis les responsables gouvernementaux senior jusqu’aux travailleurs locaux sur le terrain. 

Corps de connaissances

Une base de données « open source » sera gérée par des professionnels reconnus des aires protégées. Elle inclura la meilleure documentation existante dans le domaine de la gestion des aires protégées, permettant ainsi d’aider le personnel à se développer et à améliorer sa performance organisationnelle. Cette documentation inclura un nouvel ebook sur la gouvernance et la gestion des aires protégées, les Lignes directrices relatives aux bonnes pratiques sur les aires protégées de l’UICN, des rapports techniques, et des ressources de formation comme des présentations et des vidéos. 

Programmes officiels menant à des certificats et diplômes

À partir des compétences et du corps de connaissances, un nombre limité de programmes sera élaboré et rendu disponible sur Internet pour les individus ou les organisations, ce qui leur permettra ainsi de tester les produits et de travailler vers des normes communes de compétences et de connaissances dans le monde. 

Évaluation et certification

Des conseils seront lancés lors du Congrès, qui décrivent de quelle façon les organismes des aires protégées peuvent mettre en place des programmes de certification professionnelle qui reconnaissent les qualifications du personnel des aires protégées, à partir des compétences montrées par l’individu. 

Tutorat et échanges

Un programme pilote mondial de tutorat et d’échanges fournira des exemples et des conseils sur la façon dont les pays peuvent participer à la formation et à l’apprentissage sur place par le biais de programmes d’échanges. Le tutorat et l’échange peuvent améliorer significativement les compétences des professionnels qui peuvent ainsi partager leur temps et leur travail avec du personnel expérimenté et qualifié. 

Partenariat mondial pour la professionnalisation de la gestion des aires protégées

Ce Partenariat mondial pour la professionnalisation de la gestion des aires protégées est un partenariat rassemblant des ONG et des institutions et organisations de formation impliquées dans les aires protégées. Il utilisera et soutiendra les conseils et outils listés ci-dessus, et veillera à ce que les gestionnaires d’aires protégées continuent à apprendre tout au long de leur carrière.

Lors du Congrès, une Feuille de route provisoire sur le renforcement des capacités, qui fera partie intégrante de La Promesse de Sydney, sera débattue pour approbation par le Congrès. Cette Feuille de route orientera les actions prioritaires dans le domaine du renforcement des capacités pour les 10 prochaines années, jusqu’au prochain Congrès mondial des parcs de l’UICN.

Plus d’informations sur les activités de renforcement des capacités sur le site Internet du Congrès mondial des parcs

TAGS: