Aller au contenu principal

ARTICLE

EASTERN & SOUTHERN AFRICA

En Afrique orientale et australe, les mois suivant les deux ateliers de lancement du BIOPAMA pour la région ont été marqués par l’engagement des parties prenantes sur les thèmes de l’application des lois et les activités de lutte contre le braconnage, et le tourisme inter-pays. Ce sont des thèmes très pertinents dans le contexte de la mise en œuvre du BIOPAMA dans cette région.

La Coordinatrice du programme régional du BIOPAMA pour l’Afrique orientale et australe, Mme Sue Snyman, a participé aux récents deux ateliers, dans le cadre de l’engagement des parties prenantes et de la construction de réseaux, afin de soutenir la mise en œuvre de la seconde phase du plan de travail du Programme, actuellement en cours de développement.

Ce premier atelier de la Communauté de développement d'Afrique australe, qui porte sur la mise en œuvre de la stratégie d’application des lois et la lutte contre le braconnage, a eu lieu à Gaborone, Botswana, le 15 juin. Sue Snyman a présenté le BIOPAMA, ainsi que d’autres initiatives de l’UICN liées à la mise en œuvre de la stratégie d’application des lois et la lutte contre le braconnage, et a discuté de la façon dont le BIOPAMA peut aider la mise en œuvre durable et réussie de la stratégie.

SAD LEAP 2018

Lors des derniers ateliers de lancement pour l’Afrique orientale et australe, l’application des lois et les activités de lutte contre le braconnage ont été identifiées comme deux des priorités régionales relativement à l’efficacité de la gestion des aires protégées.

Le deuxième atelier organisé par la Communauté de développement d'Afrique australe était un atelier de validation des lignes directrices sur le tourisme transfrontalier et les aires de conservation transfrontalière. Il a eu lieu à Johannesburg, Afrique du Sud, le 4 juillet. Le tourisme joue un rôle central, en tant qu’option de financement durable potentielle pour les aires protégées (également identifié comme une priorité régionale essentielle lors des derniers ateliers de lancement régionaux), surtout pour les aires de conservation transfrontalière.

L’objectif de l’atelier était de valider les lignes directrices sur le tourisme transfrontalier récemment rédigées, de garantir qu’elles sont prêtes à être publiées et utilisées afin d’encourager l’élaboration d’autres produits, et de mettre en valeur les produits existants.

SADC tourism meeting July 2018

Alors que le BIOPAMA développe son plan de travail détaillé, en se basant sur les récents ateliers de lancement régionaux pour l’Afrique orientale et australe, des liens avec d’autres initiatives existantes, comme celles mentionnées ci-dessus, et la collaboration avec les autres institutions travaillant à l’efficacité de la gestion des aires protégées, à la gouvernance et à l’équité, sont essentiels pour la durabilité et le succès à long terme.

TAGS: