Aller au contenu principal

PRESS RELEASE

CARIBBEAN

6 Mars 2018 Kingston, Jamaïque. L’université des West Indies (UWI) et le Bureau régional de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) pour le Mexique, l’Amérique centrale et les Caraïbes ont renouvelé une collaboration de cinq ans pour soutenir les pays des Caraïbes afin de mieux gérer et utiliser les ressources marines et terrestres importantes pour le bénéfice de ceux qui en dépendent, contribuant ainsi à la conservation à long terme et à l’utilisation durable de la biodiversité.

Ce travail est mis en œuvre avec le soutien du Groupe de pays Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP) et l’Union européenne, par le biais du Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées (BIOPAMA). La seconde phase du BIOPAMA étant désormais lancée jusqu’en 2023, il est important de souligner le rôle vital que l’information joue pour provoquer des décisions opportunes et intelligentes dans ce suivi des cinq premières années d’activités et résultats du programme.

À cet égard, le BIOPAMA, par le biais de la plateforme d’information « Portail des aires protégées des Caraïbes », offre des outils pour gérer les données et les informations, des services pour améliorer les connaissances, des capacités pour planifier et prendre des décisions relatives aux aires protégées, et enfin des opportunités de financements pour des actions spécifiques à l'échelle du site.

« Nous sommes heureux de travailler étroitement avec l’université des West Indies (UWI) pour améliorer la qualité des données pour les aires protégées de la région Caraïbes, à des fins informatives mais également afin de faciliter le processus décisionnaire dans différents secteurs. C’est très important pour la gestion efficace et la bonne gouvernance des aires protégées, ainsi que pour garantir la durabilité de la biodiversité et des ressources naturelles » affirme Mme Viviana Sanchez, Directrice régionale de l’UICN par intérim pour le Mexique, l’Amérique centrale et les Caraïbes.

« Le programme BIOPAMA présente un grand potentiel pour notre région, sous forme d’une assistance technique et financière pour renforcer les capacités de nos citoyens qui surveillent et gèrent les aires protégées de nos terres et de nos espaces marins partagés » a déclaré le professeur Dale Webber, vice-recteur pour les études et la recherche à l’UWI, lors de la cérémonie de signature à Kingston, Jamaïque. « J’attends avec impatience de pouvoir offrir mon soutien et les ressources de l’UWI au BIOPAMA dans cette seconde phase d’exécution, et espère avoir un accès accru et une meilleure flexibilité grâce à cet alignement entre organisations » a-t-il ajouté.

Le Programme BIOPAMA dans les Caraïbes est coordonné par le Bureau régional de l’UICN pour le Mexique, l’Amérique centrale et les Caraïbes, en collaboration avec le Centre commun de recherche de la Commission européenne, et est hébergé par le CERMES sur le campus de Cave Hill de l’UWI, à la Barbade.

La signature de l’accord entre l’UICN et l’UWI a eu lieu le premier jour de la relance régionale du BIOPAMA. Cette réunion a accueilli environ 60 participants originaires de 21 pays de la région des Caraïbes et au-delà, qui représentaient les parties prenantes et bénéficiaires potentiels des actions du BIOPAMA dans cette région.

Crédit photo : Photos BIOPAMA

Légende des photos : de gauche à droite Professeur Dale Webber, vice-recteur pour les études et la recherche à l’UWI ; Mme Viviana Sanchez, Directrice régionale de l’UICN par intérim pour le Mexique, l’Amérique centrale et les Caraïbes ; M. Edmund Jackson, Chargé de programme Environnement et changement climatique pour le Groupe de pays Afrique, Caraïbes et Pacifique ; M. Stefano Cilli, Attaché/ Responsable de programme - Développement rural et environnement, Délégation de l’Union européenne en Jamaïque.

TAGS: