Aller au contenu principal

EVENT, ARTICLE

PACIFIC, CARIBBEAN, EASTERN & SOUTHERN AFRICA, WESTERN & CENTRAL AFRICA

Le Portail des aires protégées des Caraïbes (Portail des Caraïbes) a eu une occasion unique de partager son modèle pour relier les données à de meilleures décisions à l'échelle internationale, lors de son Café des connaissances du Congrès mondial de la nature 2016 de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).  

Coordinatrice du Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées (BIOPAMA) dans les Caraïbes, Hyacinth Armstrong-Vaughn a utilisé le format de la table-ronde du Café des connaissances pour débattre d’idées et identifier des solutions pour améliorer l’accès aux données et les rapports dans la région grâce au Portail des Caraïbes.

« Le Café des connaissances s’est avéré très utile pour souligner des idées simples pour améliorer l’accès aux données et l’implication des parties prenantes, et identifier les services de soutien qui peuvent être fournis par le Portail. Il a également conforté l’équipe du Portail : elle est sur la bonne voie avec son approche concernant l’implication des parties prenantes et cela montre la valeur du Portail dans le processus décisionnaire », déclare Hyacinth Armstrong-Vaughn. « La prochaine étape est d’accroître l’engagement avec les parties prenantes pour améliorer la visibilité du Portail et montrer sa valeur et ses applications possibles grâce aux études de cas » ajoute-t-elle.

Le responsable technique, Julian Walcott, a décrit le Café des connaissances comme une expérience nouvelle et unique. Malgré son caractère intimiste, il a été très productif. « Il a fonctionné comme un think tank, permettant de s’appuyer sur l’expertise, les connaissances et les expériences de divers secteurs et pays, et de les transformer en renseignements précieux pour avancer » déclare M. Walcott.

Le rôle de M. Walcott dans le Café des connaissances était de souligner les avancées réalisées grâce au Système régional d’informations de référence du Portail des Caraïbes et de partager le travail réalisé dans le Portail concernant le rassemblement et l’analyse des données grâce à l’Initiative Open Data, ainsi que les progrès faits pour combler les lacunes concernant les données pour la prise de décision.

« Il faut changer les processus décisionnaires pour que relier les données à de meilleures décisions devienne automatique. Les décideurs et les responsables politiques doivent être préparés pour inclure des données précises et à jour. Les détenteurs de données doivent être convaincus de l’importance de leurs données (par le biais de cas d’utilisation et de preuves) pour la prise de décision, et les lacunes entre les détenteurs des données et les décideurs doivent être comblées par des intermédiaires (grâce au renforcement des capacités et au développement de relations solides) susceptibles de fournir des visualisations significatives et efficaces avec les technologies appropriées » précise M. Walcott.

L'équipe des Caraïbes a reçu un avis précieux de son homologue du Programme BIOPAMA Pacifique, également engagé dans un exercice similaire, ainsi que des scientifiques de l’université d’Hawai'i, de représentants de donateurs et de partenaires régionaux, qui sont habitués et ont un intérêt dans l’amélioration de la gestion des données régionales. Plusieurs autres événements du Congrès de l'UICN ont permis de présenter et de faire la démonstration du Portail des Caraïbes. En savoir plus sur cette initiative ici.

TAGS: