Aller au contenu principal

EVENT, ARTICLE

PACIFIC

Un atelier de renforcement des capacités pour atteindre les Objectifs 11 et 12 d’Aichi pour la biodiversité, pour la région Pacifique, a eu lieu du 11 au 13 juillet 2016 à Nadi, Fidji.

Cet atelier fait partie d’une série d’ateliers de renforcement des capacités organisés à la demande de la Conférence des Parties pour intensifier les progrès vers la réalisation de l’Objectif 11 et 12 d’Aichi. Les Parties mènent des efforts concertés pour mettre en œuvre les actions identifiées dans les Stratégies et Plans d'action nationaux pour la biodiversité et autres stratégies pertinentes, et cherchent à combler toutes les lacunes identifiées par le biais des ateliers régionaux de renforcement des capacités pour atteindre les Objectifs 11 et 12.

La plupart des pays ont besoin d’informations mieux organisées, accessibles et de référence sur les avancées des engagements relatifs aux aires protégées (zones, types, représentativité écologique, efficacité de la gestion). Ce besoin a été souligné lors des activités et des débats de cette réunion régionale. Il y a eu des délibérations et opinions intéressantes sur la façon dont les types de gouvernance et les catégories de gestion pour les aires protégées internationalement définies s’appliquent ou ne s’appliquent pas facilement à la région des îles Pacifique.

Le Programme BIOPAMA (Biodiversité et gestion des aires protégées) de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) ainsi que d’autres partenaires ont eu la chance de pouvoir se réunir avec les points focaux nationaux pour parler du soutien possible sur ce sujet, et ont pu les aider directement lors de l’atelier sur l’interprétation et la mise à jour de leur situation actuelle quant à la réalisation des Objectifs 11 et 12.

Lors de l’atelier, un élément a été répété à diverses reprises : l’information ne sert pas uniquement à renseigner les accords internationaux. Elle est pour les pays un outil essentiel d’aide à la décision et d’établissement de priorités pour la conservation des biens naturels.

Eleni Tokaduadua, Responsable Senior Environnement au Département de l’Environnement de Fidji, est une professionnelle de la conservation très expérimentée, et une défenseure régionale de poids pour les besoins essentiels en capacités. Elle a souligné combien il est important d’avoir des informations de référence mises à jour sur la biodiversité nationale et les réseaux d’aires protégées, et de communiquer avec les partenaires, comme le programme BIOPAMA, pour que ce type de vérification fonctionne.

Trevor Sandwith, Directeur du Programme mondial des aires protégées de l’UICN, a fait son premier voyage dans le Sud Pacifique. Il a partagé son expérience en adoptant une perspective mondiale avec les représentants nationaux, et a pu avoir un aperçu des défis et opportunités de la région Pacifique dans toute sa diversité.

Cet atelier a été organisé par le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (CDB), en collaboration avec le Secrétariat du Programme de l’environnement régional du Pacifique, hébergé par le gouvernement de Fidji, avec le soutien financier généreux du gouvernement du Japon, grâce au Fonds sur la biodiversité du Japon.

Les Objectifs d'Aichi pour la biodiversité font partie du Plan stratégique pour la biodiversité 2011-2020, un cadre global pour protéger la biodiversité et accroître ses avantages pour les populations, approuvé par les gouvernements en 2010 et depuis lors reconnu par les Nations Unies comme cadre d’action mondial en faveur de la biodiversité. 

TAGS: