Le renforcement des capacités pour la gestion des aires protégées est une des principales priorités des conservationnistes, et un défi important. Dans les pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP), de nombreuses aires protégées n’atteignent pas leurs objectifs de conservation des principales espèces, écosystèmes et services, du fait de capacités humaines et institutionnelles limitées. Le manque d’accès et d’utilisation de l’information pour améliorer le processus décisionnel est particulièrement notable. Le BIOPAMA cherche à relever ce défi en renforçant les capacités de la gestion des aires protégées, en travaillant au niveau régional et en collaborant plus largement avec une gamme de parties prenantes mondiales et locales, afin de développer et de partager les bonnes pratiques. 

La Convention sur la diversité biologique appelle les initiatives comme le BIOPAMA à « aligner le renforcement des capacités afin de soutenir davantage la mise en œuvre des plans d’action nationaux pour le programme de travail sur les aires protégées, et à continuer à élaborer des conseils techniques pour atteindre toute la portée de l’Objectif 11 d’Aichi pour la biodiversité. » Le BIOPAMA cherche à améliorer le travail des institutions et réseaux existants et à renforcer les capacités, pour améliorer les politiques et les processus décisionnels relatifs à la gestion des aires protégées et à la conservation de la biodiversité.

Les contextes géographiques, politiques et sociaux sont assez différents selon le pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique concerné. Il ne peut donc y avoir d’approche unique pour tous, car chaque région possède ses propres défis et opportunités. Des stratégies et des programmes de renforcement des capacités différents ont donc été adaptés par l’UICN pour chacune des régions BIOPAMA:

Strategie pour le renforcement des capacité en Afrique centrale et de l'ouest
Restauration des forets - IUCN

Le programme de développement des capacités de BIOPAMA en Afrique centrale et de l'ouest s’articule autour de l’amélioration de la gestion des aires protégées, qui est l’objectif principal de l’Observatoire et l’objectif d’Aichi 11. Ce programme suit une approche de « coaching » des gestionnaires de sites pour améliorer la prise de décision dans la planification et l’efficacité de gestion. Un groupe de coaches régionaux est formé sur la gestion des aires protégées, le système d’information de l’Observatoire et l’accompagnement des pairs. Toutes les ressources de connaissances nécessaires aux coaches et aux bénéficiaires sont disponibles dans une mallette pédagogique, le COMIT (Coach Observatory Mission Information Toolikt).

La stratégie de renforcement des capacités en Afrique orientale et australe
Les éléphants du Parc National Serengeti, Tanzanie - Alicia Wirz

L'objectif du plan d'action de renforcement des capacités de BIOPAMA est de renforcer les capacités pour aborder les conflits d'utilisation des ressources protégées de la région/du territoire, avec un accent particulier sur les principales menaces provenant d'autres secteurs, y compris les industries extractives, le développement des infrastructures, l'agriculture (commerciale et artisanale), les pêcheries marines et d'eau douce, et le large spectre des conflits homme-faune aussi bien à l'intérieur qu’à l'extérieur des limites de l’aire protégée.   Trois principaux domaines d'intervention qui permettront d'atteindre le maximum d'impact des activités de renforcement des capacités sous BIOPAMA ont été identifiés: l'engagement national interministériel, l'alignement et l'élaboration de politiques et le suivi. Le renforcement des capacités dans ces domaines clés - grâce à l'élaboration de programmes d'études, et d'ateliers ciblés sur la formation pratique, mis en œuvre le long du spectre vertical des gestionnaires de parc aux ministres concernés - permettra d'intégrer la planification efficace de l'utilisation des terres afin d'optimiser le rôle des aires protégées dans le cadre plus large du paysage socio-économique.

Le plan de renforcement des capacités pour les pays caribéens ACP
Aire marine protégée - pierre-yves cousteau

Les efforts de renforcement des capacités du BIOPAMA dans les Caraïbes se focaliseront sur : l’amélioration de la formation professionnelle et la mise en réseau du personnel et des professionnels des aires protégées ; le soutien technique et consultatif pour l’exécution, au niveau du pays, des Stratégies et plans d’action nationaux pour la biodiversité et du Programme de travail sur les aires protégées. Les occasions de collaborer et de forger des partenariats avec les organismes, institutions, initiatives et programmes régionaux déjà existants feront partie intégrante de ces efforts, car le BIOPAMA cherche à minimiser la duplication des efforts et à maximiser l’impact. Les détails du plan d’action sont disponibles ici (en anglais).

Conseils pour le renforcement des capacités dans le Pacifique
Kiribati - Etika Rupeni/FSPI

Dans le Pacifique, et en collaboration avec les partenaires du Groupe de travail sur les aires protégées, le BIOPAMA assume la responsabilité de l’exécution de la Stratégie et plan d’action régionaux des îles du Pacifique pour le renforcement des capacités dans les aires protégées et autres aires conservées pour 2015-2020. Cette Stratégie est étroitement aligné avec les principaux principes et orientations établis par la Commission mondiale de l’UICN des aires protégées dans le contexte d’un nouveau cadre mondial de renforcement des capacités, laquelle a été adaptée pour apporter spécifiquement une réponse aux problèmes, besoins et opportunités particuliers de la région Pacifique.

Le Cadre stratégique pour le renforcement des capacités
Renforcement des capacités

Le Cadre stratégique pour le renforcement des capacités, élaboré par la Commission mondiale de l’UICN des aires protégées, est le résultat d’un vaste programme d’activités et de consultations réalisé en 2013 et 2014, dont le point d’orgue a été le Congrès mondial des parcs de Sydney, Australie, en novembre 2014. Ce Cadre stratégique est destiné à compléter, orienter et développer les recommandations sur le renforcement des capacités incluses dans La Promesse de Sydney, (la déclaration adoptée à la fin du Congrès), avec le soutien significatif du BIOPAMA. 

Le Cadre stratégique pour le renforcement des capacités définit trois groupes focaux prioritaires pour le renforcement des capacités pour les 10 années à venir : les institutions et le personnel des aires protégées ; les gardiens des paysages terrestres et marins ; et les personnes d’influence. Il définit également quatre programmes mondiaux principaux : 1) la professionnalisation ; 2) les communautés autochtones et les communautés locales ; 3) le renforcement des capacités des aires protégées ; et 4) l’évaluation du renforcement des capacités. Les éléments de ces quatre programmes formeront partie de toutes les stratégies régionales de renforcement des capacités du BIOPAMA. Consultez la stratégie ici (en anglais) .

Dernières nouvelles sur le renforcement des capacités

21 Nov 2017
News

The IUCN (International Union for the Conservation of Nature), the European Commission’s Joint Research Centre, and the University of the West Indies through the Centre for Resource Management and Environmental Studies (CERMES) are pleased to renew their commitment to improving the long-term conservation and sustainable use of biodiversity and natural resources in the Caribbean through the Biodiversity and Protected Areas Management Programme (BIOPAMA).

18 Sep 2017

The 4th International Marine Protected Areas Congress (IMPAC 4) represented a tremendous resource for showcasing the work of the BIOPAMA regional observatories for protected areas and biodiversity in Africa, Caribbean and Pacific regions, with a focus on the marine work.

31 Jul 2017
Article

World Ranger Day recognises and celebrates the accomplishments and work done by rangers around the world, giving their lives to protect natural and cultural resources, and commemorates rangers killed or injured in the line of duty. There are different approaches that help rangers get the work done.

25 Apr 2017
Factsheet

The need to improve governance and regular maintenance of Caribbean protected areas led to the creation of the Caribbean Protected Areas Gateway, a free, open-access platform launched in 2016 so that researchers, academicians, government conservation agencies and nongovernmental organisations can share and access maps, data and information on natural resources, biodiversity and protected areas management.

31 Mar 2017
Article

The Bururi Forest Nature Reserve in Burundi was previously considered to be the link between heaven and earth. The ancient Burundians attached great importance to forest conservation, especially mountain forests. Several mountain forests were protected and used as a place of worship, while other forests served as a necropolis for Queen Mothers.